mardi 23 novembre 2010

Autre génération, autres moeurs...

Y’a pas à dire, j’ai bien essayé de le convaincre que de fumer un petit joint de pot n’était pas pour le rendre drogué, lui faire perdre sa tête ou ses moyens! Rien à faire, il ne m’a même pas laissé la chance de lui vanter des vertus médicinales que cette herbe peut avoir pour une personne dans sa condition.

Peut-être que mon petit frère pourra réussir à le faire fumer quelques « poffes » et là, il réalisera qu’il a faim et qu’il mangera plus que 2 bouchées de ce qu’il a dans son assiette… Je crois que dans le fonds, il a peur du côté « illégal » de la chose. Il a peur qu’on se fasse attraper en le fournissant.

Ma fille a prit ça comme un jeu. Elle a réussie à le faire manger un peu. Elle lui a fait boire un "Ensure hyper protéine" pendant qu'elle buvait son smooties aux fraises et bananes. Elle a partagée ses collations de fruits avec lui, il en a prit quelques bouchées. La moitié d’une clémentine, ça donne pas grand énergie mais au moins c’est ça… Pour dîner, j’ai réussi, je ne sais comment à le faire engloutir un « grill cheese bien aplati», ça m’a encouragé un brin. Par contre, pour le souper de samedi soir, deux bouchées de filet de porc, c’est tout… Et l’équivalent de 2 verres d’eau dans sa journée… C’est triste à voir, considérant que mon papa a toujours eu un très bon appétit.

J’ai vu mon père dormir environs 20 heures par jour ce week-end. Les quelques heures où on a pu l’avoir avec nous, on a tenté de le faire manger, ma fille et moi l’avons cajolé, embrassé, tenu la main et lui avons dit que nous l’aimons. Son regard aux beaux yeux bleu est inquiet, triste mais tellement rempli d’amour pour moi, pour nous… Il a peur de se qui s’en vient, je le vois, il tente de nous convaincre qu’il ira mieux bientôt… Il nous dit que son guérisseur travaille sur lui et que c’est pour ça qu’il dort tout le temps. Au moins il ne souffre pas trop. À part son bassin, il ne ressent aucune autre douleur physique. On ne pourrait pas en dire autant de ses douleurs morales et mentales…

Moi aussi j’ai peur. Peur de savoir qu’un jour je n’entendrai plus sa voix, peur de savoir que je ne pourrai plus lui donner de câlins… J’ai peur et je pleur…

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Ouf je pleure avec toi belle amie.
Plein de câlins.
P. xoxxxx

Isabelle a dit…

Je pense fort à toi.xxx