samedi 29 janvier 2011

29 janvier 2011

Le week-end dernier j'étais vraiment contente de le voir, on a pu passer la journée du samedi à jaser, il était bien, sa médication ce jour là semblait correct. On a passé au travers de sa pile de courrier, il m'a demander de regarder tout ça et de faire le tri. C'est là que j'ai vraiment prit conscience que mon père avait changé, évolué en d'autres mots. Car jamais auparavant, il aurait laissé quiconque regarder ses papiers, et là, samedi dernier, ça semblait lui passer cent pieds au dessus de la tête. Avant d'ouvrir chaque enveloppe je lui demandais: "Et celle ci? et celle là? oui, oui, ouvres la..." Même ses placements, relevé de banque, etc., bref sa réaction m'a réellement étonnée. Il se rend peut-être compte que ce n'est que du "matériel" et qu'en réalité ce n'est pas si important.

À un moment, il m'a dit qu'il était très content qu'on se voit aussi souvent. Qu'il trouvait juste plate que ça se soit passé dans de telles circonstances... c'est là que je lui ai dis: "Tu sais papa, l'humain est ainsi fait, ça prend des affaires comme ça pour qu'il réalise l'importance que les gens ont dans leur vie... J'aurais aimé qu'on le réalise autrement qu'à travers la maladie... ça aura prit ça dans notre vie pour qu'on se rapproche Papa... c'est plate en maudit, mais ça a prit ça, autrement on serait encore à se donner des nouvelles, sans vraiment prendre le temps de se parler, on apprend à se connaître sous un tout autre angle". Un bel échange quoi...

Le dimanche a été une autre chose... Il n'a pas réussi à dormir de la nuit, il s'est tordu de douleur à cause de ses maux de tête et de bassin... sa blonde aussi n'a pas bien dormie. Dans ses moins bonnes journées, il ne mange presque pas, passe la majeure partie du temps assit dans son fauteuil, accoté sur sa main droite, comme la statut du penseur, et il jongle... se ferme les yeux, son visage se crispe. Il change ensuite pour une position couchée, il relève les pieds du fauteuil, la main sur la tempe droite encore et il sommeil un peu. Il rechange encore de posture, s'assoit, se croise les jambes, me prend la main, me fait un clin d'oeil, me dit qu'il m'aime et qu'il est tanné de ça. Il trouve ça long sa convalescence, comme il dit. Et il me dit que ça va remonter, mais que ça va prendre du temps, qu'il est allé revirer très bas, au plus bas, que tout ce que ça peut faire maintenant c'est aller mieux! "Oui papa, ça va bien aller bientôt..." "Si ma santé va mieux, j'veux aller faire une croisière en Europe avec ma blonde l'hiver prochain, elle le mérite tellement" "Oui papa, accroches-toi à ça, demande ça à l'univers, vous irez en croisière l'hiver prochain".

Hier, papa avait un rendez-vous chez l'oncologue. Il lui a fait passer un scan au cerveau, un autre au bassin, au niveau des reins. D'ici le 10 février il devra passer un test pour ses os. Il retourne le voir le 18 février prochain, une bien drôle de date pour recevoir des résultats d'examens...

Ce week-end j'ai choisi de rester à la maison. Ma fille a eu la gastro cette semaine quand elle était chez son père et je me suis prise un rendez-vous chez l'esthéticienne, je suis plus que "Dû"... Je me sens mal de ne pas être auprès de mon père et de donner, à nouveau, un brake à sa conjointe mais je dois aussi penser à moi... je suis crevé physiquement, et moralement j'ai besoin d'une pause aussi... Je prend des forces ce week-end et j'irai le voir à nouveau la semaine prochaine.

Dire que ce blogue avait été créé pour la rédaction de petites histoires coquines... je suis bien loin de ce "mandat"... anyways, c'est MON blogue après tout! :) Merci pour vos commentaires et belles pensées, ça me fait toujours plaisir d'avoir de vos échos et de voir que vous passez...

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Salut chère disjonctée...

Depuis un bout que je te lis en silence... Mais ce soir, j'ai envie de briser le silence, de t'écrire ce petit mot...

Ton père est privilégié de t'avoir à ses côtés...
Profites de chaque moment avec lui. Peut importe ce que le passé a pu comporter, ce qui importe est le moment présent!

Continue ainsi, profites de chaque moment. Ton père est chanceux d,avoir une fille aussi magnifique que toi!

Je pense beaucoup à toi!

L.

Anonyme a dit…

Tu peux me répondre si tu veux...

L

Disjonctée a dit…

Salut "anonyme" L.

Merci de briser le silence ce soir. Ça me rassure de voir que quelqu'un me lit, me suit malgré ce côté pas très rose des derniers temps, c'est la Vie comme on dit, y'a des hauts, y'a des bas et là, présentement pour moi, c'est le plus bas...

T'inquiètes, je profite de chaque instant avec mon père, je l'aime tellement cet homme si tu savais... Je le trouve fort et courageux de vivre ça, si je peux être à ses côtés le plus longtemps et souvent possible je le ferai, la distance ne m'a jamais arrêtée et si c'est pour lui et aussi pour donner une pause à sa blonde, je me dois d'être là, elle en fait tellement pour lui, pour nous...

Merci L pour tes passages, pour ce message, ça me fait chaud au cœur de savoir que tu penses à moi...

Disjonctée :)

Anonyme a dit…

De rien ma chère! xxx

L

Isabelle H. a dit…

La seule chose que je peux te dire c'est que je compatie avec toi. Bon courage.

Disjonctée a dit…

Merci Isabelle H. :)