mardi 25 mai 2010

À quelqu'un d'autre...

En gros j’ai passé un bon week-end. J’ai eu plusieurs moments seul avec lui et contrairement à bien des conversations qu’on a souvent eu ensemble lui et moi, elles ne se sont pas terminés en engueulades ou en queue de poisson…

J’ai eu la chance d’échanger sur divers sujets parfois épineux quand on s’en était parlé avant… avant de savoir que nos moments n’étaient plus éternels et perpétuels… C’est fou ce qu’on peut se livrer quand on vit ce genre de situation. Y’a plus grand barrières qui se dressent, pas grand censure non plus. On revient à l’essence d’une vraie conversation, sans armes, sans armures… Pas d’accusations, pas de fautes misent sur le nez… Il me semble que j’ai tellement de questions à lui poser maintenant que je sais ça… Questions sur mes racines, mes ancêtres, j’adore quand il me raconte, même si je les aies entendus cents fois ces histoires, y’a toujours un p’tit quelque chose qui m’a échappé… J’ai besoin d’apprendre sur lui, d’où il vient… Besoin de savoir comment il se sent dans tout ça, à tout moment, besoin de lui toucher, lui prendre la main, besoin de le savoir là encore… J’ai besoin de l’entendre me dire qu’il est fier de moi… Et pas seulement pour la petite fille que je lui ai donné… besoin de l’entendre me dire qu’il me reconnaît dans mon art… qu’il est fier de moi point! C’est peut-être trop pour lui… la prochaine fois je lui demanderai simplement. Je lui dirai que j’ai besoin de l’entendre de sa bouche…

On vit tous ça différemment… moi, je suis toute forte devant lui. J’ai passé le week-end enjouée, calme, sereine… bien sûr j’ai eu des passes où je me suis caché pour pleurer, le gasket a sauté une couple de fois, mais il n’a rien vu… Ce n’est pas évident de le voir dépérir de la sorte. Je l’ai toujours connu, travaillant et fort! Un homme incapable de demander de l’aide pour déplacer des meubles, faire de la mécanique ou de la menuiserie… Fils de cultivateur, il a été habitué très jeune à travailler « Fort »… Ce week-end, mon chum a fait la pelouse avec le tracteur… Mon père n’a pas été capable de soulever le 5 gallons d’essence pour faire le plein… Lui qui a toujours été le plus fort de ses frères, ils étaient 9 enfants (6 gars, 3 filles), il peut à peine monter un escalier de 8 marches et avec difficulté… Son regard est vitreux, le blanc tourne au jaune, sans doute le résultat de ses reins malades…

Ma cousine est passée samedi. Elle est infirmière. Elle a déchiffrée le résultat du scan qu’il a passé… Cancer des os. Métastases « hyper-j’saispasquoi ». Elle a dit à mon père et sa conjointe que c’était un cancer plutôt rapide, a parlée de 3 mois, peut-être plus, tout dépendra de lui, de sa force de caractère, sa bonne volonté…

Le moral de mon père? Il dit « J’vais passer au travers, je vais me battre jusqu’au bout. Et s’il y même une mini-ouverture pour m’en sortir, j’vais réussir à passer au travers »… Il parlait qu’éventuellement il se rapprocherait de la ville, se rapprocherait de nous… Il parle de partir en voyage organisé en juillet avec un groupe d’âge d’or, au Labrador, un voyage en autobus. Il parle de mettre son bateau à l’eau cet été pour qu’on fasse de la trippe et du ski. Il parle d’aller ramasser des framboises sauvages avec ma puce en VTT à la fin juin… J’sais même pas s’il va avoir la chance de vivre tout ça… C’est triste…

Mon frère est complètement dans le déni... il se met la tête dans le sable. Il avale les bonnes paroles du père... mais il ne l'a pas vu lui... je lui ai dis ce que j'ai vu en fin de semaine... il a de la difficulté à me croire... il se fâche après moi... je le sais que dans le fond ce n'est pas à moi qu'il en veut... c'est sa façon à lui de vivre ça j'imagine...


Moi de mon bord j’ai des montagnes russes… je pleure, je ravale, j’ai envie de crier, je pleure encore… je lui en veut à lui en haut de m’enlever mon père par petits morceaux, j’veux pas le voir souffrir mon père… j’veux pas bon, qu'il s'en prenne à quelqu’un d’autre!

3 commentaires:

Isabelle a dit…

C'est normal de ne pas vouloir partir ceux qu'on aime, mais le plus important c'est de leur dire qu'on leur pardonne tout et qu'on les aime.

Je pense à toi !
xx

orangesky a dit…

Que d'émotions!! C'est beau mais c'est triste.
Courage!!

orangesky a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.